Notre avis et test 2017 sur The Knife of the Traitor

Otome Games
The Knife of the Traitor est un jeu gratuit classé 16 ans et plus. Ce dernier est disponible en différentes langues que sont l’anglais, le russe, l’allemand ainsi que le français. Il a été développé au moyen du logiciel Ren’py (offrant la possibilité de concevoir un visual novel). Sept fins sont possibles sur cet otome (dont trois avec une fin malheureuse et quatre avec une fin heureuse). Ce visual noval possède un côté comédie et évidemment beaucoup de mystère et de romance.

Description de The Knife of the Traitor

Vous commencerez la partie dans le Royaume d'Ulla. Il s’agit d’un pays qui n'a tout simplement aucune compassion envers ses ennemis. D’ailleurs, l'héritière au trône ne fait pas exception. Or, un traître apparaît, et l'héritière est abattue. Ainsi, personne n'entendit parler d'elle pendant un long moment. Cependant un jour, la demoiselle au nom de Dame Os se réveilla de sa terrible malédiction, mais avec un couteau directement planté dans la nuque. Votre mission n’est autre que de trouver le coupable dans la tour. N’hésitez pas à télécharger le jeu grâce à narrative-games.com.

Les caractéristiques de The Knife of the Traitor

En tenant compte du court délai pour créer le jeu, l'auteur a effectué un travail incroyable. Il faut savoir que les illustrations ont été faites toutes en virtual painting. Malgré le fait que l’otome ne possède pas de doublage, sa bande son électronique correspond parfaitement à l'univers. Donc pour rappel, l’histoire traite de Lady Os, princesse zombie se réveillant après plus de quatre ans de sommeil. Elle se trouve alors avec un couteau planté dans sa gorge. Ainsi, elle ne peut pas parler à cause de sa malédiction. C’est pourquoi plusieurs questions se posent : Qui a désiré poignarder la princesse ? (Le souci, c'est que dans cette prison, ils ne sont que cinq) ou encore pourquoi a-t-on voulu éliminer la princesse ? Au final pour un otome, cela s’avère être extrêmement glauque. Mais qu'est-ce que cela change des otomes rébarbatifs que l’on voit sur le marché ! Les lieux s’avèrent être rares mais extrêmement bien exploités. En plus, les personnages se révèlent être haut en couleur et réellement attachants. Parmi eux, on peut citer un dieu déchu, un savant emprisonné dans son corps d'enfant, un oiseau un peu trop bavard ainsi qu’un chien humanoïde. Finalement, The knife of the traitor n'est pas exempt de défauts. En effet, il se révèle être trop court et certaines gamers vont forcément être frustrés de n'avoir que quatre mecs draguables. Or, ces différents points faibles sont à imputer au contexte de création du jeu. Autre point : Dommage que l'ordre chronologique des actions ait une importance. En effet, cela peut donner de mauvaises fins.

Spécificités et bugs du jeu

Voici quelques spécificités du jeu :
  • Un scénario ainsi que des graphismes sublimes ;
  • L'écran d'accueil change selon la dernière fin du jeu ;
  • Les bonus spéciaux quand le joueur débloque toutes les fins du jeu du fan service ;
  • La galerie d'image avec trois illustrations à débloquer par voie ainsi que la totalité des background en contenu additionnel ;
  • Une galerie musique remplie de thèmes.
Voici un listing des problèmes/bug du jeu :
  • Sur le retour au menu principal quand l'on se situe sur la galerie musique, une nouvelle partie se lance directement sans qu’on puisse faire quoique ce soit.
  • Un faux bug : A un moment, il n’y aura qu'un seul choix au lieu des choix multiples habituels. Il suffira alors de quelques secondes afin de décider de faire ce monochoix : Dans ce cas précis, cliquer juste dessus ou ne toucher à rien et l'histoire continuera.

Les points forts et faibles du jeu

Positif

Négatif

Beau graphiquement

Qualité du scénario

Bande son

Otome glauque, ça change un peu du style classique du genre !

Un peu court

Happy end dur à obtenir

 

Conclusion

Au final, The Knife of the Traitor est un jeu magnifique graphiquement, avec un concept intéressant abordant des thèmes vraiment matures. Ce jeu possède une durée de vie beaucoup trop courte (plus de deux heures avec toutes les fins) même si les concepteurs ont pensé à des easter eggs de fin appropriés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*