Des adaptations d’otome games plus ou moins réussies

Otome Games
Les adaptations d’otome games ne sont pas réellement des chefs d’œuvre. En effet, ils ne bouleversent l’histoire du jeu vidéo, comme ont pu le faire des visual novels comme Clannad ou Fate/stay night. Toutefois, le genre connaît un certain succès depuis quelques années grâce à des adaptations plus ou moins réussies, en dessin animé. C’est ce qui a permis au genre d’être reconnu en Occident. Le gros problème des adaptations d'otome games vient du fait que les héroïnes d'otomes games sont rarement intelligents ou dotés d'une forte personnalité. Effectivement, dans ces types de jeux, la protagoniste est vide dans le but que la joueur puisse entièrement s'imprégner d'elle et choisir ses réponses selon sa personnalité. Ainsi, vous comprenez qu'il est compliqué d'exploiter un personnage plat pour une adaptation.

Adaptions d’otome games : La Corda d’Oro, l’antiquité du genre

Les adaptations d’otome games ne sont pas toujours travaillées puisque le jeu de base est parfois limité, pour en créer un bon anime. Toutefois, il en existe quand même de qualité comme c’est le cas de La Corda d’Oro qui est une antiquité dans le genre. En effet, le jeu est sorti lors de l’année 2003 puis l’anime en 2006. Il est édité par Koei, qui a créé le genre même d’otome game. Cette adaptation a constitué un véritable carton puisque la série raconte une histoire avec des personnages recherchés et de jolies mélodies. Le jeu et l’anime rencontrent des clichés du genre mais en fin de compte, l’histoire tient relativement bien la route.

Adaptations d’otome games : Hakuouki, adaptation médiatisée

Lors de l’année 2006, Idea Factory a connu un véritable succès en tant qu’éditeur d’otome game. Effectivement, Hiiro No Kakera connaît un certain succès qui, sera secondé deux ans plus tard par Hakuouki. En l’espace de ces deux années, le studio se place dans le marché et Hakuouki bénéficiera, en 2010, d’une adaptation très médiatisée. Le jeu s’éloigne d’un bête jeu de drague puisqu’il permet à ses joueurs de revivre une trouble période du Bakumatsu et de suivre le Shinsengumi, voir plus si affinités. Le carton de cet anime permettra au jeu original d’être développé en anglais sur le sol américain, lors de l’année 2012. C’est donc un pari réussi pour Idea Factory mais également un déboulonnage du genre. A partir de ce moment-là, les adaptations d’otome games vont se suivre à une vitesse presque hallucinante, des adaptations de bonne et mauvaise qualité.

Adaptations d’otome games : Hakuouki Shisengumi Kitan

Parmi les adaptations d’otome games, on y retrouve Hakuouki Shisengumi Kitan. Cette adaptation propose un style différent qui permit un succès presque mixte. A l’origine, cet otome game est sorti sur PlayStation 2 ainsi que PSP lors de l’année en 2008. Le jeu sera ensuite adapté en dessin animé en 2010. Le succès fut presque immédiat ! Celui-ci vient de l’exploitation de l’histoire japonaise en faisant graviter des figures célèbres autour d’un personnage féminin. Le scénario reste basé sur l’Histoire du Japon, ce qui suscite un grand intérêt de la part du public, notamment pour le dessin animé. Le jeu a également bénéficié d’une sortie sur le territoire américain en langue anglaise, lors de l’année 2012.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*